Bienvenue dans le podcast La petite grosse se libère!
La p’tite grosse, c’est moi. Si tu as trop souvent l’impression d’être gros ou grosse ou que tu as peur d’engraisser comme d’attraper la peste, que ta valeur ou ton bonheur sont un peu trop liés à l’apparence de ton corps, que la bouffe est un combat ou que tu as tout simplement soif de liberté à pleins d’égards, eh bien ce podcast t’aidera assurément à prendre du recul et à faire le point. Et sache que je marche ce même chemin avec toi.  Ici, on se dit les vraies affaires et on s’en parle entre nous. On jase, là. Chaque semaine.
 
AVERTISSEMENT : Il se peut que j’utilise parfois des gros mots. Ne t’en offusque pas 🙂

Saison 2

Épisode 004 – Saison 2

Revoir ses valeurs et sa valeur

Passer sa vie à lier son estime de soi avec son apparence physique, c’est lourd. Peut-être est-il temps de revoir nos valeurs et notre valeur?

Bonne écoute!

Épisode 003 – Saison 2

Un éternel recommencement

As-tu parfois l’impression que la gestion de ton poids est un éternel recommencement? Voici comment je vois ça ces jours-ci.

Bonne écoute!

Épisode 002 – Saison 2

Où étais-tu Johanne?

Mon dernier épisode date du 21 janvier dernier. J’en étais à mon premier épisode de la saison 2.  Puis, pouf! Plus rien depuis. Mais que s’est-il passé? Pourquoi ai-je disparu? Il m’est arrivé quelque chose de particulier et je t’en parle dans cet épisode.

Bonne écoute!

Épisode 001 – Saison 2

La recette miracle

J’ai enfin trouvé LE secret, LA recette miracle pour gérer mon poids. Tu veux l’avoir? Écoute l’épisode. Tu vas voir, c’est fastoche!

Est-ce trop beau pour être vrai? A-t-on enfin trouvé le chaînon manquant? À toi de le découvrir ici.

Bonne écoute!

Épisode 000 – Saison 2

Lancement et remise en question

Aujourd’hui, c’est le premier épisode de la deuxième saison de La petite grosse se libère.

La saison 2 est arrivée après une pause de quelques semaines. Cette pause était grandement due après un automne très chargé à tous les points de vue.

Cet épisode, et la saison elle-même, a failli ne pas se concrétiser. Pendant les fêtes, je me sentais un peu perdue et je me suis remise en question. En fait, j’ai tout remis en question. Dans cet épisode, je te dévoile la conclusion de cette remise en question et je te parle du positionnement que je donne au podcast cette saison.

Outre un nouveau visuel, j’ai aussi changé la musique. Why not!

Bonne écoute!

Saison 1

Épisode 011

Noël à marde

Aujourd’hui, c’est le dernier épisode de la première saison de La petite grosse se libère. Quand je me suis lancée dans cette aventure, cet épisode était déjà dans ma tête, et je savais que j’allais le faire à la fin de la saison.

Avec humour, je t’explique comment Noël, qui était si merveilleux et magique, est devenu une période redoutable au fil des ans pour moi.

La période des fêtes est, plus souvent qu’autrement, un temps stressant pour les personnes qui n’aiment pas leur corps et qui ont une relation difficile avec la nourriture. Notre esprit est souvent préoccupé par ce que les autres vont penser de nous. Si on a maigri, on est fier de le montrer, mais si on a engraissé, on appréhende les célébrations, car elles apportent avec elles un sentiment de honte et d’échec. C’est souvent à ce moment-là que la peur du jugement est à son comble. Ça nous prive d’une bonne partie du plaisir de nous réunir. Quand on ne s’accepte pas, quand on a honte, quand on ne s’aime pas, Noël est un moment d’angoisse majeur.

J’en ai marre. Et c’est cette année que ça va changer. J’ai bien l’intention de changer mon mindset et je t’invite à faire de même. Le fait d’avoir engraissé ou maigri ne devrait pas être un facteur déterminant de notre bonheur. Ce n’est pas notre corps que les gens veulent voir. Ce n’est pas avec notre corps qu’ils vont parler. Ce n’est pas avec notre corps qu’ils veulent célébrer, mais bien avec nous, la personne. On peut laisser faire ce que les autres pourraient penser de notre prise de poids. On n’a pas tué quelqu’un, on a juste engraissé. Point. Alors, amusons-nous!

Dans cet épisode, on s’en parle. Comme MoÏse, j’ai reçu 10 commandements. Ok, d’accord, j’admets que je ne les ai pas reçus dans un buisson ardent et que je n’ai pas entendu de voix. Ils ne sont donc pas d’inspiration divine. Mais bon, c’est juste du gros bon sens emballé dans de l’humour. Mes 10 commandements devraient nous inspirer à adopter un mindset du tonnerre pour vivre les festivités en paix.

Comme bonus, je te fais un petit cadeau. Je fais quelque chose que je n’ai jamais fait et qui entraîne une grande, grande sortie de zone de confort. Et en plus, c’est rigolo.

J’ai eu énormément de plaisir à faire cet épisode. Il n’est pas parfait (ciel que j’ai gossé avec le formatage), mais je me suis beaucoup amusée. J’espère que ça transpirera dans l’épisode et que je te ferai rire en te montrant à quel point c’est ridicule de nous priver de tous les plaisirs qui viennent avec les fêtes.

Si tu es comme moi et que revoir des gens que tu n’as pas vu depuis longtemps t’angoisse chaque année, faut que tu écoutes cet épisode.

La première saison de La petite grosse se libère visait à partager des états d’âme et des expériences. J’ai en quelque sorte mis la table pour la suite.

La deuxième saison, qui devrait commencer vers la troisième semaine de janvier, sera plus axée sur le pratico-pratique. Tu vois, c’est important de faire un survol de « l’état des lieux », comme je l’ai fait. Mais maintenant, une fois que tout est dit, on fait quoi? Comment peut-on espérer devenir des mangeurs « normaux », c’est-à-dire des personnes qui mangent pour vivre et qui ne vivent plus pour manger? Comment fait-on pour ne pas utiliser la nourriture comme un moyen de compensation inadéquat? Comment se défaire de nos programmations malsaines? Eh bien, on va explorer ça pendant la deuxième saison. Je ne prétends pas avoir toutes les réponses, loin de là, mais je t’invite à venir explorer moi, à faire des expériences et trouver ce qui te convient personnellement. Ainsi, tu vas reprendre le pouvoir sur cet aspect de ta vie, à ta façon. Personne d’autre n’est mieux placé que toi pour trouver le chemin vers ton bien-être.

Sur ce, je te souhaite, ainsi qu’à tous les tiens, un superbe temps des fêtes. La situation actuelle dans le monde ne rend pas les choses faciles, mais à chaque instant on peut trouver du bonheur, si on le veut bien. Merci d’avoir été là avec moi pendant cette première saison.

N’hésite pas à partager avec moi tes commentaires et réflexions en m’écrivant à lapetitegrosse.podcast@gmail.com

Épisode 010

Au secours! Je n’arrive plus à contrôler mon alimentation

Dans cet épisode, je veux regarder avec toi le besoin viscéral de contrôler parfaitement notre alimentation. Qu’est-ce qui se cache derrière tout ça?

Quand tu ne contrôles pas ta bouffe comme tu le « devrais », c’est fou l’auto-flagellation qui se produit, hein? Le discours interne haineux envers soi-même se déclenche et ça part en couille. Et si le contrôle de notre alimentation n’était que la pointe de l’iceberg? Et ça change quoi de l’échapper? Pourquoi c’est si terrible? C’est juste de la bouffe, non?

Viens écouter la petite démarche que j’ai faite pour aller creuser un brin. Quand même intéressant.

 
Bonne écoute! 

Épisode 009

Je suis grossophobe, et toi?

Dans cet épisode, je parle d’un sujet dont on entend parler de plus en plus, la grossophobie. Moi, la p’tite grosse, je ne peux pas être grossophobe, n’est-ce pas?

Ben détrompe-toi. Je le suis. Ça m’a jeté sur le c… Et toi, l’es-tu?

Je vais te parler de ce que c’est, des façons que ça se manifeste, pourquoi je pense être grossophobe et qu’est-ce qu’on peut faire pour arrêter ça.

Viens faire un petit tour par ici. Ça pourrait t’étonner, puis allumer tes lumières 🙂

 
Bonne écoute! 

Épisode 008

Impacts sur nos enfants de notre relation toxique avec la bouffe et notre corps

Dans cet épisode, je demande à mes enfants quels ont été les impacts sur eux d’avoir vécu avec une mère qui avait une relation toxique avec la bouffe et son corps. 
 
On a beau avoir tout fait pour ne pas transmettre nos bibittes, les enfants voient, entendent et comprennent bien au-delà de ce que l’on croit. Je vous invite donc dans la discussion intime que nous avons eue. Il y a des leçons à tirer de tout ça.
 
AVERTISSEMENT : Initialement, j’avais Fatima (30 ans), Jacob (28 ans) et Pénéloppe (16 ans) simultanément en entrevue. Malheureusement, j’ai constaté après l’enregistrement que Jacob n’avait pas été enregistré. Donc, j’ai joué avec le montage, et vous n’entendrez que les échanges avec Fatima et Pénéloppe (Jacob, c’est partie remise!). Vous me pardonnerez les petits glitchs  dans l’épisode. 
 
Bonne écoute!