Aux parents d’Alexandre Bissonnette

Je m’adresse à vous Monsieur et Madame, parents d’Alexandre Bissonnette.

Depuis ce drame qui s’est abattu sur la ville et la communauté musulmane de Québec, je n’ai cessé de penser à vous.

J’avoue avoir attendu un peu avant de m’adresser à vous par égard envers les victimes.

Mais quelle horreur vous devez vivre. Il y en a bien qui voudront vous blâmer, vous trouver une faute pour expliquer comment votre fils a pu commettre ces atrocités. Peut-être que – comme tous les parents – vous n’avez pas été parfaits, mais je crois qu’on ne peut expliquer simplement ce qui se cache derrière le geste qu’a posé votre enfant.

Je pense aussi à son frère jumeau. Je pense à vos familles. L’horreur qu’il a créée se répercute partout. Et malgré tout, c’est votre enfant, ce petit être que vous avez aimé et pour lequel vous deviez rêver d’une belle vie. Aujourd’hui, tout est cassé, tout est fichu. Et vous devez continuer. Mais comment?

Aujourd’hui, je suis tombée par hasard (je dirais que c’était une synchronicité) sur une conférence donnée par une Américaine, et pas n’importe quelle Américaine. Il s’agit de Sue Klebold, la mère d’un des tireurs à Columbine. Elle parle de ce qu’elle a vécu à la suite de la fusillade qui a enlevé la vie à 13 personnes et a blessé une vingtaine d’autres. Rappelons que cette tragédie s’est terminée par le suicide de son fils et de l’autre tireur.

Son témoignage est renversant.  Et je crois que vous DEVEZ l’écouter. Je veux que vous l’écoutiez car vous devez savoir qu’il est possible de reprendre sa vie même après l’irréparable et malgré les séquelles.

J’étais tellement renversée que j’ai décidé cet après-midi de traduire toute la vidéo pour qu’elle soit disponible en français tant pour vous que pour tous les Québécois qui n’ont pas la chance de comprendre l’anglais. La traduction n’est pas parfaite, mais l’essentiel y est.

À tous ceux et celles qui ont le jugement rapide, écoutez cette vidéo, comprenez que rien n’est simple et que les accusations ne changeront rien à ce qui s’est passé. Arrêtez les conneries. Cessez de croire que ça n’arrive qu’aux autres.

Alexandre a fait des choix et il sera puni pour son geste, et s’il retrouve son équilibre mental un jour, il devra vivre avec ça. Nous n’avons pas à vous punir, vous l’êtes assez déjà, que vous ayez ou non participé à la déstabilisation mentale de votre fils. Personne n’est à l’abri de ce genre de situation, personne.

Tout ce que je vous souhaite, à vous et à tous les membres de votre famille, est d’éventuellement retrouver une certaine paix.

Soyez forts et restez unis.

Voici d’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Attaque sur Paris

L’horreur sévit encore (attaque sur Bruxelles, mais je parle de l’indifférence qui règne concernant des attentats ailleurs dans des pays moins riches)

et

Humanité de merde, où je déplore la façon dont nous nous comportons et où je nous exhorte à changer.